Zoom sur :
COVID-19
PLAN DE CONTINUITE PEDAGOGIQUE MIS EN PLACE A L’IRUP   Le volet pédagogique est déployé par les Responsables de département en lien avec les coordinateurs pédagogiques. Le contact entre les équipes pédagogiques et les apprenants sera mis...

Témoignage de Philippe Dugelay, tuteur-formateur à l'IRUP

 

 

Bonjour Philippe, pouvez-vous vous présenter ?

 

Je m'appelle Philippe DUGELAY, je suis tuteur Formation Continue sur les « Parcours Manager » et « Encadrant Spécialisé Handicap Psychique ESHP », et formateur en devenir pour le parcours Manager en Stratégie et Développement des Organisation (MSDO).

J’ai 53 ans, je suis marié et j’ai 3 enfants. J’habite à St Etienne depuis 30 ans et y suis venu pour travailler à la Banque populaire de la Loire à l’age de 23 et demi.

Je suis natif de Roanne, où j’y ai fait un DEUG AES, filière que j’ai poursuivi à LYON II Parilly jusqu’à une maitrise AES (« administration des entreprises »).

Je suis ensuite entré rapidement dans la vie active, malgré une grande envie de réaliser un 3 ème Cycle en RH, que je réaliserai finalement 15 ans plus tard, en formation continue avec le Master MSDO de l’IRUP.

 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

 

J’ai intégré la Banque Populaire de la Loire tout début 90 comme Chef de projet « Organisation Bancaire ». Cet emploi m’a orienté sur de la conduite de projets organisationnels pendant 8 ans ; puis sur des projets « Qualité » lorsque je suis devenu Responsable Qualité (2 ans).

J’ai ensuite, dans le cadre d’une fusion entre les BP de St Etienne et Lyon, pris des fonctions de management d’équipes de gestion de services bancaire et d’après-vente (back et middle office), d’abord sur St Etienne (7 ans avec une organisation de 20 personnes), et ensuite sur le pilotage d’unités spécialisées (Contentieux, Successions, Désengagement, Monétique) réparties sur les deux sites géographiques et représentants 50 personnes (4 ans).

Mes 7 dernières années m’ont amené à piloter des structures centrées sur la gestion des relations clientèles à distance (E-Agence – Agence Téléphonique) avec des équipes spécialisées dans la vente par téléphone (Crédit à la Consommation, Assurances Auto et habitation, et services bancaires du quotidien).

Le profil des collaborateurs était des jeunes recrues commerciales que nous formions à la relation client (accueil, gestion, et vente par téléphone) pendant environ 18 mois avant une affectation en agence.

Pour l’E-agence, les collaborateurs étaient jeunes (mais déjà avec une expérience de Chargé de clientèle), et accompagnaient leurs clients, totalement à distance sur l’ensemble de leurs besoins.

Au cours des deux dernières années, s’est mis en œuvre une nouvelle fusion tripartite entre les BP de Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand qui a dû nécessiter une reconfiguration des structures notamment sièges.

Dans ce contexte, j’ai profité d’un Plan de Départ Volontaire (PDV) proposé par la Direction, pour me reconvertir dans un métier qui me plaisait beaucoup.

J’ai donc décidé de devenir « Coach Professionnel - Accompagnateur- Formateur » car j’ai pris conscience que dans mon parcours, ce que j’aimais le plus, c’était accompagner les personnes dans le développement de leurs capacités et de leur épanouissement personnel et professionnel.

J’ai engagé sur 2019 et 2020, un parcours de formation conséquent dans ce domaine et j’ai créé mon entreprise « EPhiDence » le 16 décembre 2019 dernier.

 

 

Dans quel cadre intervenez-vous à l'IRUP ?

 

J’agis comme tuteur IRUP pour accompagner des apprenants (en formation continue dans des parcours IRUP) dans la conduite et la mise en œuvre d’un projet, au sein de leur institution. Ce projet doit être en lien avec ses apprentissages, et répondre à une attente forte (en ce domaine) de sa structure (Direction Générale, CA) représentée par un tuteur Entreprise.

 

 

Choisir l'enseignement/le tutorat : pourquoi ce choix ?

 

C’est au départ une rencontre avec Laurent Vialette qui m’a évoqué ce type de mission. J’ai perçu rapidement que je pourrais ainsi nourrir mon appétence à l’accompagnement des personnes et au développement de leurs compétences, et ce en m’appuyant sur mes expériences, managériales, de gestion de projet, ainsi que les acquis de ma formation de Coach.

 

 

Quels sont les aspects de votre métier qui vous passionnent le plus ?

 

J’ai grand plaisir à pouvoir rencontrer de nombreuses personnes dans des contextes spécifiques et échafauder avec eux, des solutions, ou trouver des idées novatrices.

 

C’est pour moi également, l’occasion de découvrir d’autres domaines d’activité professionnels que ceux que j’ai connu (médico-social, handicap, personnes âgées) et y trouver d’autres systèmes de valeur (entraide, respect des personnes, bienveillance…) qui sont plus en accord avec mes propres valeurs.

 

 

Quels sont selon vous les "plus" de votre enseignement ?

 

Mon expérience professionnelle en management de personnes, ma connaissance de l’entreprise, mon sens de l’écoute et ma pugnacité à ne pas lâcher tant que l’apprenant ne m’a pas explicitement dit « Stop ».

 

 

Comment vous êtes-vous adaptés aux cours/tutorat à distance ?

 

Par la force des choses. Il s’est agi de « faire avec » ou plutôt « sans la perception des ressentis des personnes » lors des visio-conférences particulièrement à plus de deux (ex : avec l’apprenant et le tuteur).

Il a donc fallu, insister sur la reformulation des échanges et, à l’issue, interroger systématiquement les personnes pour leur faire « exprimer » leur ressenti (en l’absence de la perception des signes non verbaux).

Par ailleurs, il m’a fallu diminuer les temps d’échanges (divisé par 2 voire plus), car le temps de concentration à distance se réduit chez les participants.

J’ai aussi été plus rigoureux sur la prise de note lors des réunions pour conserver les informations recueillies (car plus volatiles).

 

Enfin, j’ai tenté de garder le lien grâce à des écrits (mails) plus réguliers.